AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une soirée tranquille ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sissylia Rogue
Adults | We Have Life and Succes |
avatar

Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 20/04/2008

Hogwarts Report's
Votre Maison: Ex-Serdaigle
Sort Favoris: Oula ... Tous!
Relationship:

MessageSujet: Une soirée tranquille ?   Mar 22 Avr - 21:22

16h00 rue piétonne moldue


Sissylia venait de finir ses courses avec sa fille et projetait de rentrer à la maison. Mais elle avait encore envie de flâner les rues et elle aimait regarder dans les magasins tout ce qu'il y avait. Certes, c'était des magasins moldus, mais beaucoup de choses lui faisaient envie. A dire vrai, elle avait aussi dans ses mains quatre ou cinq paquets de boutique de vetements moldus, ainsi que de parfumerie. En fait, Sissylia aimait ce que faisait les moldus, car cela n'avait aucune conséquence magique. Par exemple, si elle mettait du parfum, elle n'avait pas à vérifier que c'était un parfum filtre d'amour ou odeur sac poubelle, et elle devait avouer que c'était plaisant de ne pas avoir à se poser de questions.

Mais elle savait que son mari était différent sur ce point. En fait, elle ne savait même pas si il mettait de temps à autre les pieds dans les rues moldus, et peut-être préférait-elle pas le savoir. Elle haïssait les personnes pleines de préjugées sur ces êtres qu'ils ne connaissaient pas, et si elle apprenait que son mari faisait parti des leurs, elle lui en voudrait énormément.


16h45 Chemin de traverse


Décidée à trouver un cadeau pour son mari, la jeune femme se rendit dans les boutiques sorcières, à la recherche de l'objet qui saurait faire le bonheur de son mari. Elle trouva alors ce qu'elle voulait. Elle s'approcha de l'objet et sourit. Elle se rendit à la caisse avec et paya le cadeau, sur lequel elle lança un simple sort. Puis elle sortit une sorte de portefeuille, elle s'assit sur un banc et ouvrit le cadeau. On put alors voir un magnifique album photo, vert et argent, et dans le portefeuille se trouvait plusieurs dizaines de photos. Elle savait que cela pourrait être plaisant pour le serpent d'avoir sur lui des photos de sa famille, de ses enfants. Elle glissa donc les photos, qu'elle dupliqua avec sa baguette. Dedans se trouvaient des photos de leur mariage, des photos des enfants, des photos en pagaille ... Toute leur vie résumé dans un simple album. Puis, à l'aide d'un second sort, elle l'emballa, avec un magnifique blason de serpentard gravé dessus.

17h45 Impasse du tisseur


Heureuse de son achat, Sissylia rentrait chez elle. A l'heure qu'il était, son mari devait déjà être présent, et elle était contente de le retrouver. Bon, il fallait avouer qu'ils étaient un peu distants ces temps-ci, mais elle souffrait de cela. Il était l'homme qu'elle aimait et elle s'éloignait à cause de son passé, à cause d'un homme qui n'avait pas su l'aimer. Mais là, tout était différent. Aussi aujourd'hui avait-elle décidé d'être douce. Il penserait sûrement qu'elle se reprochait quelque chose ou qu'il y avait un évènement spécial, mais même pas. Elle poussa la porte. Cette demeure était celle de la famille Rogue. Il y a quelques années, alors que Severus venait de demander à Sissylia d'emménager avec lui, elle s'était retrouvé dans un taudis, taudis qu'elle appréciait. Mais fort heureusement, elle avait réussit à changer quelques choses, et ils avaient aggrandi la maison, et Sissylia avait décoré avec gout cette demeure. Elle restait dans des tons sombres, mais qui se mariaient très bien avec le tout. Dans l'ensemble, il s'agissait d'un brun argenté ... Un peu de vert ... mais c'était tout.

- Bonsoir mon ange ...

Elle se rendit dans le salon et le vit. Elle s'approcha de lui et l'embrassa dans le cou.

- J'ai une surprise pour toi ... Cette après-midi, j'ai été faire des achats avec Katharina et j'ai vu cela pour toi ... Ouvre ...

Elle lui tendit son cadeau en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus T. Rogue
Adults | We Have Life and Succes |
avatar

Nombre de messages : 304
Niveau Scolaire : Maître des Potions. Qui dit mieux ? [arrogant]
Côté Coeur : Sis' [♥] | Lily.... *broken* - What else ? :roll:
Animal de Compagnie : Lupin ? :roll:
Date d'inscription : 16/04/2008

Hogwarts Report's
Votre Maison: Slytherin.
Sort Favoris: Sectumsempra. Envie d'essayer ?
Relationship:

MessageSujet: Re: Une soirée tranquille ?   Mer 23 Avr - 17:47

    Sissylia devait aller faire des achats avec Katharina aujourd'hui aussi, après avoir tenté de laisser la boutique ouverte tout en travaillant deux petites heures, il avait finit par prendre une journée de "repos". Autrement dit, aucun client. Juste en tête-à-tête avec ses potions. Et c'est ainsi qu'il avait passé la journée, les cheveux tombant sur son visage, devenant de plus en plus gras à mesure que les heures passaient. Ses mains, habiles, coupant les ingrédients avec une précision que beaucoup lui enviait avant de les mettre à la seconde prêt dans sa potion. Expériences qu'il tentait. Changer le goût d'une potion, obtenir les mêmes effets avec d'autres ingrédients, augmenter ou réduire les effets d'une potion. Severus Rogue créait. Passant de sa table de préparation à son chaudron dans une danse dont lui seul connaissait les pas. Tout était précis, noble. Parfait. Tel était le niveau d'excellence qu'il avait acquis avec les années. Voilà ce qui faisait sa renommée dans le domaine scientifique. Son aisance, cette facilité qu'il avait à préparer les plus difficiles des potions et à les améliorer. Là était son domaine. Son jardin secret. Son laboratoire, cette pièce dans laquelle nulle personne n'était acceptée sauf autorisation particulière du Maîtrre des potions. Sanctuaire. Ici, tout lui ressemblait. Certains s'en moquerait, mais en entrant ici on pouvait se croire dans un cachot de Poudlard, de son temps. Tout était arrangé de la même façon. Les ingrédients dans leurs bocaux sur les étagères, un nombre de chaudrons relativement important au centre de la pièce pour ses expérimentations, un grand plan de travail sur lequel se tenaient tous ses ustensiles. Un Maître donc.

    Il avait finit par sortir de son antre, s'étonnant du froid apparent du reste du magazin. Après avoir passé des heures sur son chaudron, il avait oublié la température normale du magazin. Il eut tôt fait d'enfiler sa veste et de transplaner chez lui. Dans l'Impasse du Tisseur. Il espérait une seule chose, que sa femme ne soit pas encore rentrée. Autant quand il était célibataire il se moquait de passer sa journée avec des cheveux dans cet état, autant depuis qu'il était avec Sissylia, il faisait l'effort de se les laver dès qu'il sortait de son laboratoire. C'était un minimum. Aussi, mécaniquement, il se rendit rapidement dans la salle de bain d'une maison qu'il avait toujours connu. Il était né ici, il y avait vécut toute son enfance et toute sa vie d'adulte. Il n'avait jamais proposé à sa femme d'aller vivre ailleurs, attendant ce que soit elle qui le propose. A vrai dire, la première fois qu'elle y était venue la maison n'était plus qu'un vaste taudis. Mais non, elle n'avait jamais voulut quitter ce lieu Ô combien repoussant. Elle avait simplement refait la décoration tout en réussissant à conserver l'esprit initial. Il avait eut du mal à accepter qu'elle modifie sa maison d'enfance mais... disons que Madame avait su se montrer assez convainquante. De trop probablement. Quelques semaines plus tard, elle avait appris qu'elle était enceinte de leurs deux derniers. Lointaine époque. Aujourd'hui, il n'y avait que deux pièces qu'elle n'avait pas modifié. Son laboratoire et son bureau qui y était adossé, n'en faisant qu'une seule et même pièce dans le sous-sol, et, la chambre de ses parents. Elle aurait probablement aimé la voir mais la chambre en question était scellée, et de longue date. A vrai dire, le sang de son père devait encore en recouvrir les murs. Il avait fait cela peu de temps après son meurtre, après avoir déposé dans cette pièce tous les obejts, photos, pouvant le faire se rappeler de ses parents. Et ensuite... Ensuite il avait jeté sur la pièce le plus de sorts de protection possible. De cette façon, personne n'y entrerait plus jamais.

    Il venait seulement de redescendre au salon quand il entendit Sissylia rentrer. "Mon Ange". Appelation qui l'avait bien longtemps fait lever les yeux au ciel. Severus Rogue.. un ange. Deux termes qui lui paraissait être totalement antagonistes. Il lui avait expliqué cela bien des fois, mais elle avait continué à l'appeler ainsi. Il avait finit par baisser les bras.

    - Bonsoir.

    Il l'avait embrassée sur le front pour toute réponse. Sa femme. A lui. Certaine fierté qu'il ressentait toujours à cette pensée. Une surprise ? Il avait haussé un sourcil. Regard suspicieux qu'il lui lança. Qu'est-ce qu'elle avait pu avoir en tête ? Elle sourait, bien. Ca ne devait donc pas être un piège. Lui et les surprises... il n'avait jamais réellement aimé. Il s'était alors saisit du paquet et avait fait quelques pas, observant l'emballage, un lueur d'amusement dans le regard. Le blason des serpents. Tout à fait pour lui. Elle le connaissait bien. Si il s'était éloigné, c'était pour ne pas qu'elle voit sa réaction. Malpoli peut-être mais... lui et les cadeaux. Chose à laquelle il ne s'était jamais habitué. Il réagissait toujours comme le gamin qu'il était lors de son dernier anniversaire en compagnie de sa mère. D'ailleurs, il avait toujours refusé de fêter ce jour maudit par la suite.

    Il avait finit par ouvrir lentement le paquet, découvrant un portefeuille, ou quelque chose s'y rapprochant, de très belle qualité. Il l'ouvrit par simple curiosité, s'attendant à ne rien y voir mais ce fut tout le contraire. Un album-photos. Des photos. De lui, d'elle, d'eux, de leurs enfants.... Ses yeux brillaient devant cela. Des photos. Voilà bien une chose qu'il n'avait jamais. Des images d'eux tous, de ceux qu'il aimait et qui l'aimaient en retour. Des dizaines de photos qu'il ne connaissait pas pour la plupart. Il y avait même une photo de lui dormant, ses quatre enfants, très jeunes à l'époque, dormant avec lui. Il resta de longues, très longues secondes sur cette photo. Il avait l'air si... reposé. Si calme, apaisé même.

    - C'est toi qui a pris celle-là ?

    Il s'était retourné vers Sissylia, souriant, avant de s'approcher vers elle, la prenant dans ses bras, sans pour autant lâcher son présent, et lui murmura un simple mot à l'oreille.

    - Merci...

    Severus le bavard... Ce n'était pas pour aujourd'hui. Ca ne serait jamais le cas certainement. Mais quand il remerciait une personne, il était sincère, bien plus que la plupart de ces inbéciles remerciant tout le monde à tout bout de champ. Il s'était alors emparé des lèvres de sa femme pour échanger avec elle un tendre baiser. Il l'aimait, véritablement. Ce n'était plus comme à leurs débuts, mais elle veillait toujours à ne pas le perdre, et il la remerciait chaque jour pour cela. Là était un effort qu'il n'avait pas le courage de faire, convaincu qu'un jour il finirait par tout perdre de nouveau. Car ainsi en allait sa vie. Mais pour l'instant elle était là, dans ses bras, et il n'en demandait pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-bien-et-mal.forumsactifs.net/index.htm
Sissylia Rogue
Adults | We Have Life and Succes |
avatar

Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 20/04/2008

Hogwarts Report's
Votre Maison: Ex-Serdaigle
Sort Favoris: Oula ... Tous!
Relationship:

MessageSujet: Re: Une soirée tranquille ?   Mar 29 Avr - 20:46

Elle ne s'était pas rendue compte qu'elle l'avait de nouveau appelé d'une façon qu'il n'appréciait pas vraiment. Il avait réussit à s'y faire, mais elle tentait toujours de banir ce surnom de sa bouche; Mais elle devait avouer qu'en ce jour, elle était tellement de bonne humeur qu'elle n'avait pas songé à faire attention au doux nom qu'elle lui donnait.

Elle avait senti ses lèvres sur son front et elle avait fermé doucement les yeux. Des moments comme celui-là étaient des moments de la vie qu'elle n'échangerait pour rien au monde. Cela faisait des années qu'ils étaient ensemble, et même si la routine s'était installé, il y avait des choses qu'elle refuserait toujours de changer. Ces baisers, ces calins pour s'endormir, ces doux regards ... Oui, ça, elle ne le regrettait pas. Elle regrettait par contre les gros calins qui étaient censés leur faire prendre du retard dans la journée. En y repensant, elle se souvenait le nombre incalculable de fois où la boutique avait ouvert en retard ... Le bon vieux temps ...

Elle le regarda alors partir pour ouvrir son cadeau. Elle ne s'en formalisa pas ... Elle savait qu'il détestait découvrir une chose et montrer qu'il était surpris. Et ça, elle l'acceptait. Elle l'avait épousé avec ses qualités, mais aussi avec ses défauts, défauts qu'elle appréciait tout de même. Le papier cadeau semblait lui plaire, et cela la fit sourire.


* Au moins, s'il n'aime pas le cadeau, il aimera le papier ... *

Elle se retint de rire et continua à le regarder. Elle ressentait une certaine appréhension. Et si son cadeau ne lui plaisait pas ? Et s'il prenait mal le fait qu'elle lui offre ceci ? Ses mains devenaient moites au fur et à mesure qu'elle pensait à un échec probable. Il découvrit alors le cadeau. Elle ne voyait pas son visage, mais elle aurait tout donné à cet instant pour voir s'il trouvait que c'était une bonne ou une mauvaise surprise. Elle aussi détestait devoir être impulsive. Cela lui avait apporté bien trop de problèmes.

Il se retourna alors enfin vers elle, et un soupir de soulagement s'échappa de la femme de Severus. Il lui souriait ... Pour que Severus sourit à ce point, c'est que le cadeau devait lui plaire. Et plus que le portefeuille, c'était les photos qui le touchaient. Elle l'entendit alors lui poser une question, alors qu'il lui montrait une photo. Et pas n'importe quelle photo. C'état la photo préférée de Sissylia, qu'elle avait pris soin de lui offrir lorsqu'elle en aurait envie. Et ce jour était arrivé. En souriant, elle lui répondit alors.


- Hum ... Tu ne te souviens pas ? Moi si ... Je l'ai pris, bien évidemment ... Les enfants avaient pourtant dormi toute l'après-midi, et disons que nous en avions profité ... Tellement profité que tu étais exténué ... J'étais parti chercher des patisseries, et lorsque je suis revenue, les enfants s'étaient blotti dans tes bras et s'étaient endormi ... D'ailleurs je t'avoue que le mois suivant, j'ai eu peur qu'ils aient une petite soeur ou un petit frère.

Léger rire qui s'échappa de sa bouche. A présent, il l'avait prise dans ses bras. Il lui avait murmuré un simple merci. Simple, mais touchant. Car Severus Rogue ne disait pas merci pour rien ... Bien au contraire. Pour toute réponse, elle lui avait sourit.

- De rien ... Je suis ravie que cela te plaise.

Puis il l'avait embrassé. Pas un baiser sur le front, ni un baiser rapide. Non, un doux baiser. Baiser qu'elle prolongea et qu'elle approfondit avec bonehru, cherchant de sa langue la sienne. Qu'elle aimait ces doux moments ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus T. Rogue
Adults | We Have Life and Succes |
avatar

Nombre de messages : 304
Niveau Scolaire : Maître des Potions. Qui dit mieux ? [arrogant]
Côté Coeur : Sis' [♥] | Lily.... *broken* - What else ? :roll:
Animal de Compagnie : Lupin ? :roll:
Date d'inscription : 16/04/2008

Hogwarts Report's
Votre Maison: Slytherin.
Sort Favoris: Sectumsempra. Envie d'essayer ?
Relationship:

MessageSujet: Re: Une soirée tranquille ?   Mar 29 Avr - 21:58

    S'il se souvenait... Un tel évènement avait pu leur arriver bien des fois par le passé. Tic nerveux qui agita son visage. Regard qui se mit à briller au fur et à mesure que les souvenirs remontaient en lui. Cette après-midi là... Il s'en souvenait. Ils avaient beau avoir eut tendance à passer leur temps libre à se montrer combien ils s'aimaient dans leur jeunesse, cette après-midi là avait été mémorable. Il avait même finit par se demander s'il ne pouvait pas avoir fait une overdose. Mais après une bonne sieste, tout était rentré dans l'ordre. Et il s'était réveilké entouré de sa ribambelle de petits Rogue. Comment leurs enfants avaient atteris là ? Il ne l'avait jamais compris. La faute à Sissylia probablement.

    - Ah oui...

    Il avait haussé un sourcil à ses paroles. Sentiments qui ne perçaient presque pas. Seulement... dubitatif. Il n'aurait manqué plus que ça. Déjà que quatre enfants c'était... presque trop pour lui. Il avait pensé ne jamais survivre après le premier, qui s'avéra être livré en double exemplaire, et il avait eut la même surprise pour le troisième. Autant dire qu'ensuite, il avait raccroché et définitivement. Ce n'était pas qu'être père le dérangeait, loin de là en réalité, mais entre être père et tenir ce que les moldus appelaient une colonie de vacances.... il y avait une marche qu'il n'était pas prêt à franchir.

    Il aimait l'entendre rire. C'était une des rares preuves, à ses yeux, qu'ils étaient bien ensembles. Le fait qu'elle puisse autant aimer se rappeler leurs souvenirs en commun. Il l'avait enlacée et embrassée, heureux qu'elle pense à faire ce qu'il ne faisait jamais. Ou du moins, plus maintenant. La surprendre. Se faire suprendre. L'embrasser. L'aimer. Trop longtemps que cela n'était plus arrivé. Il n'avait pas décollé ses lèvres des siennes. Juste... l'embrasser. Sa belle épouse. Sa femme. A lui... et à lui seul. Il avait posé ses mains sur les épaules de Sissilya, les faisant descendre lentement, la collant toujours plus contre lui, tandis que leur baiser de tendre se faisait plus passionné, plus aimant aussi. Son cadeau avait atterit sur un des fauteuils du salon, là où il ne s'abîmerait pas. Il le récupèrerait plus tard. Après tout.... il l'aimait sa Sissylia. Cette déesse ténébreuse au regard si sombre. Elle n'avait rien à voir avec Lily. Strictement rien à voir. Et heureusement pour lui. Il n'aurait supporté de voir son sosie. Il l'aimait pour ce qu'elle était, et uniquement pour cela.

    - Ils ne sont pas là non plus aujourd'hui.... si on en profitait... à nouveau ?

    Paroles murmurées tandis qu'il déposait des baisers des plus aériens dans son cou, le long de sa clavicule. Il y avait trop longtemps que cela n'avait pas eut lieu. Il ne lui avait pas laissé la chance de le contredire, il l'avait soulevée dans ses bras pour la poser sur leur large sofa. L'aimer. Une fois de plus. L'aimer tant qu'il le pouvait. Lui montrer qu'il savait remercier quand cela était nécessaire. Il pouvait être ingrat, mais pas avec elle. Pas quand elle lui prouvait ainsi qu'elle l'aimait.
    [désolé pour la petitesse de cette chose ><]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-bien-et-mal.forumsactifs.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une soirée tranquille ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée tranquille ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée tranquille [pv Setsuna]
» Une soirée tranquille ... ou pas. Jun lâche ce verre !!
» O&J ~ Petite soirée tranquille
» Petite soirée tranquille [Libre]
» [Terminé] Soirée tranquille à l'improviste [Privé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remembrall :: • LONDRE :: • HABITATION :: L'Impasse du Tisseur-
Sauter vers: